netflix

The Devil All The Time

Une fois n’est pas coutume, c’est une sortie Netflix qui a le droit à sa critique sur le blog. The Devil All The Time est un long-métrage réalisé par Antonio Campos et adapté du roman éponyme de Donald Ray Pollock qui prête également sa voix au narrateur pour nous conter cette histoire. On y fait la rencontre de plusieurs individus dont les destins vont s’entremêler dans l’Amérique des années 1950-1960, sur fond de religion et de violence. (suite…)

Marriage Story

Netflix poursuit sa lancée et continue de nous proposer des projets ambitieux remplis de noms prestigieux. Réalisé par Noah Baumbach, Marriage Story réunit Scarlett Johansson et Adam Driver qui incarnent Nicole et Charlie, un couple d’artistes vivant à New York. Il est metteur en scène de pièces de théâtre, elle est actrice et ensemble, ils ont un petit garçon de huit ans. Si tout semble leur sourire, le couple décide pourtant de se séparer et la procédure de divorce, qui devait dans un premier temps se faire à l’amiable, va totalement envenimer leur relation. (suite…)

The King

Netflix nous gâte en cette fin d’année et avant de découvrir The Irishman de Martin Scorsese, la plateforme a mis en ligne The King, réalisé par le cinéaste australien David Michôd. S’inspirant librement des pièces de Shakespeare Henry IV et Henry V (mais en n’utilisant pas ses textes), le film raconte l’accès au trône et les premières années du règne du jeune roi d’Angleterre Henry V. Ce dernier hérite d’un royaume divisé et en proie à la guerre civile qu’il tente d’apaiser. Il devra très vite faire ses preuves et montrer à ses sujets qu’il est digne de la couronne, en partant notamment en guerre contre la France. (suite…)

The Red Sea Diving Resort

Produit et diffusé sur Netflix, The Red Sea Diving Resort (merveilleusement traduit par Operation Brothers en VF) s’inspire de l’histoire vraie d’un groupe d’agents du Mossad israélien et d’Ethiopiens qui ont utilisé un hôtel au bord de la Mer Rouge au Soudan pour évacuer des réfugiés éthiopiens juifs afin de les emmener à Jérusalem, au début des années 1980. Traitant d’une thématique des plus actuelles et pouvant compter sur son acteur principal Chris Evans pour attirer les spectateurs, The Red Sea Diving Resort semblait avoir tous les éléments en main pour nous proposer un projet intéressant et percutant, mais ce n’est pas vraiment le cas. (suite…)

Triple Frontier

Triple Frontier était sans doute la production de Netflix qui m’intriguait le plus en ce début d’année, notamment à cause de son casting sensationnel composé d’Oscar Isaac, Ben Affleck, Charlie Hunnam, Garrett Hedlund et Pedro Pascal, et de la présence de J.C. Chandor, réalisateur de A Most Violent Year, derrière la caméra. Tout ce beau monde s’est réuni pour nous raconter l’histoire de cinq amis, anciens membres des forces spéciales, qui s’allient pour piller un baron de la drogue en pleine jungle sud-américaine. (suite…)

Roma

Cinq ans après la claque monumentale que fut Gravity, le réalisateur mexicain Alfonso Cuarón revient avec un nouveau long-métrage inspiré de sa propre enfance au Mexique dans les années 1970 : Roma. Avant sa sortie internationale sur Netflix le 14 décembre, le film avait remporté le Lion d’or à la Mostra de Venise en septembre dernier et on parle déjà de lui comme un des favoris des prochains Oscars. Sa sortie a bien évidemment relancé l’éternel débat entre le visionnage des films sur Netflix et dans les salles de cinéma. Même si je fais partie des irréductibles qui privilégient la salle plutôt que le petit écran, je pense surtout que les films doivent être accessibles et visionnés, peu importe le canal. J’aurais effectivement préféré découvrir Roma sur grand écran, mais sans le financement de la plateforme de streaming, le film n’aurait probablement jamais pu voir le jour, donc merci Netflix. (suite…)

Annihilation

Une fois n’est pas coutume, je déroge à ma règle pour vous parler d’un film sorti le 12 mars dernier sur Netflix : Annihilation, réalisé par Alex Garland, à qui on doit le très bon Ex Machina. Le film a pu bénéficier d’une petite sortie dans les salles américaines et il aurait dû en être pareil chez nous mais voilà, la Paramout, le studio qui le produit, en a décidé autrement : il semblerait que les spectateurs présents lors des projections tests aient trouvé le film trop compliqué et les producteurs, qui auraient eu peur d’un échec commercial, auraient exigé qu’Alex Garland revoie sa copie. Le réalisateur britannique ayant refusé de modifier le moindre plan, le compromis fut trouvé avec une sortie sur Netflix. Et même si j’adore cette plateforme, qu’est-ce que j’aurais aimé voir Annihilation sur grand écran ! (suite…)

Okja

Au moment de la création de ce blog, j’avais décidé de consacrer des critiques uniquement aux films que je voyais dans les salles, réservant mes articles coups de cœur disponibles en DVD pour des films vus sur d’autres plateformes (TV, DVD, plateforme de vidéo en ligne, etc.) et méritants d’être mis en lumière. Mais aujourd’hui, je vais déroger à cette règle pour vous parler d’Okja, disponible depuis le 28 juin sur Netflix. Vous en avez peut-être déjà entendu parler à cause notamment de la polémique qu’il avait créée durant le festival de Cannes : le film était sélectionné mais Netflix avait précisé qu’aucune sortie en salle n’était prévue. Loin de moi l’idée de rentrer dans le débat de « faut-il interdire les productions Netflix dans les festivals ? » : je pense qu’il faut avant tout parler du film, si ce dernier en vaut la peine. Et c’est le cas. (suite…)