netflix

The Dig

Adapté du roman éponyme et inspiré de faits réels, The Dig raconte l’histoire d’une riche veuve anglaise (Carey Mulligan) qui engage un terrassier (Ralph Fiennes) pour mener des fouilles sur son terrain, durant le printemps et l’été 1939. Le trésor qu’ils vont découvrir engendrera des tensions au sein des diverses institutions qui voudront s’approprier le butin, tandis que la menace d’une nouvelle guerre mondiale plane sur l’Angleterre. (suite…)

Pieces of a Woman

Situation sanitaire oblige, le premier film à trouver le chemin de mon blog est une production Netflix. Inspiré de la propre expérience de la scénariste Kata Wéber et du réalisateur hongrois Kornél Mundruczó, Pieces of a woman raconte le long parcours de deuil d’une femme qui met au monde une petite fille mort-née. Cette terrible épreuve mettra à mal son couple et la relation avec les membres de sa famille. (suite…)

Rebecca

Réalisé par Ben Wheatley, Rebecca est l’adaptation du roman éponyme de Daphné du Maurier, qui avait déjà eu le droit à un long-métrage mis en scène par Alfred Hitchcock en 1940 (que je n’ai pas vu). Cette version de 2020, diffusée sur Netflix, raconte la même histoire : celle d’une jeune femme un peu naïve (qui n’est jamais nommée) qui épouse un riche héritier anglais, Maxim de Winter. Alors que les jeunes mariés retournent dans le gigantesque manoir familial, l’héroïne se rend compte que la première épouse de Maxim, Rebecca, tragiquement décédée, semble encore hanter les esprits. (suite…)

The Trial of the Chicago 7

Décidément, cet automne regorge de surprises ! Alors qu’on l’attendait sur Netflix pour le 16 octobre, The Trial of the Chicago 7 a pu bénéficier d’une sortie en salles dans certains cinémas. Quoi de mieux que de pouvoir découvrir sur grand écran le nouveau film d’Aaron Sorkin, scénariste de génie à qui l’on doit notamment The Social Network, Steve Jobs ou la série The West Wing. Le cinéaste américain réalise ici son deuxième film après Molly’s Game et s’intéresse à un procès qui a eu lieu à la fin des années 1960 aux Etats-Unis. Sept hommes (en vérité huit) sont accusés de conspiration et d’être à l’origine des émeutes qui ont découlées d’une manifestation pacifique peu avant la Convention nationale démocrate en 1968.

(suite…)

Enola Holmes

Après The Devil All the Time, un autre film Netflix a trouvé le chemin du blog. Là où le précédent me faisait de l’œil à cause de son casting, c’est avant tout l’univers proposé par ce long-métrage qui m’attirait (bon, accessoirement, la distribution est plutôt chouette). Le film raconte les aventures d’Enola Holmes, la petite sœur de Sherlock Holmes, le célèbre détective, de vingt ans son aîné. Le personnage est né de la plume de l’autrice américaine Nancy Springer et porte ici les traits de Millie Bobby Brown. Après la disparition de sa mère, Enola voit ses deux grands frères, Sherlock (Henry Cavill, qui aime décidément incarner des personnages iconiques) et Mycroft (Sam Claflin) débarquer dans la maison familiale. Alors qu’ils tentent de l’envoyer dans une pension pour l’éduquer convenablement, Enola s’échappe et se lance à la recherche de sa mère. (suite…)

The Devil All The Time

Une fois n’est pas coutume, c’est une sortie Netflix qui a le droit à sa critique sur le blog. The Devil All The Time est un long-métrage réalisé par Antonio Campos et adapté du roman éponyme de Donald Ray Pollock qui prête également sa voix au narrateur pour nous conter cette histoire. On y fait la rencontre de plusieurs individus dont les destins vont s’entremêler dans l’Amérique des années 1950-1960, sur fond de religion et de violence. (suite…)

Marriage Story

Netflix poursuit sa lancée et continue de nous proposer des projets ambitieux remplis de noms prestigieux. Réalisé par Noah Baumbach, Marriage Story réunit Scarlett Johansson et Adam Driver qui incarnent Nicole et Charlie, un couple d’artistes vivant à New York. Il est metteur en scène de pièces de théâtre, elle est actrice et ensemble, ils ont un petit garçon de huit ans. Si tout semble leur sourire, le couple décide pourtant de se séparer et la procédure de divorce, qui devait dans un premier temps se faire à l’amiable, va totalement envenimer leur relation. (suite…)

The King

Netflix nous gâte en cette fin d’année et avant de découvrir The Irishman de Martin Scorsese, la plateforme a mis en ligne The King, réalisé par le cinéaste australien David Michôd. S’inspirant librement des pièces de Shakespeare Henry IV et Henry V (mais en n’utilisant pas ses textes), le film raconte l’accès au trône et les premières années du règne du jeune roi d’Angleterre Henry V. Ce dernier hérite d’un royaume divisé et en proie à la guerre civile qu’il tente d’apaiser. Il devra très vite faire ses preuves et montrer à ses sujets qu’il est digne de la couronne, en partant notamment en guerre contre la France. (suite…)

The Red Sea Diving Resort

Produit et diffusé sur Netflix, The Red Sea Diving Resort (merveilleusement traduit par Operation Brothers en VF) s’inspire de l’histoire vraie d’un groupe d’agents du Mossad israélien et d’Ethiopiens qui ont utilisé un hôtel au bord de la Mer Rouge au Soudan pour évacuer des réfugiés éthiopiens juifs afin de les emmener à Jérusalem, au début des années 1980. Traitant d’une thématique des plus actuelles et pouvant compter sur son acteur principal Chris Evans pour attirer les spectateurs, The Red Sea Diving Resort semblait avoir tous les éléments en main pour nous proposer un projet intéressant et percutant, mais ce n’est pas vraiment le cas. (suite…)

Triple Frontier

Triple Frontier était sans doute la production de Netflix qui m’intriguait le plus en ce début d’année, notamment à cause de son casting sensationnel composé d’Oscar Isaac, Ben Affleck, Charlie Hunnam, Garrett Hedlund et Pedro Pascal, et de la présence de J.C. Chandor, réalisateur de A Most Violent Year, derrière la caméra. Tout ce beau monde s’est réuni pour nous raconter l’histoire de cinq amis, anciens membres des forces spéciales, qui s’allient pour piller un baron de la drogue en pleine jungle sud-américaine. (suite…)