rami malek

No Time To Die

Que l’attente fut longue ! No Time To Die est sans doute le film qui restera lié à la pandémie qui dicte nos vies depuis bientôt deux ans : le nouveau volet de James Bond était en effet l’un des premiers films à avoir été repoussé. Seul le temps pourra nous dire si sa sortie sera synonyme d’un retour à la normale pour le monde du cinéma. Une chose est sûre, le dernier long-métrage avec Daniel Craig dans le rôle-titre était attendu au tournant. Alors que Danny Boyle devait se charger de la réalisation, il a finalement laissé le projet au cinéaste américain Cary Joji Fukunaga. L’intrigue devait permettre de clôturer l’ère Craig : pour ce faire, l’histoire reprend quelques temps après les événements de Spectre. Ne travaillant désormais plus pour les services secrets, James Bond coule des jours heureux avec Madeleine Swann (Léa Seydoux). Mais ses vacances vont être de courte durée puisque l’agent 007 va rapidement se retrouver chargé d’une mission très importante : mettre la main sur un scientifique russe dont les découvertes sont extrêmement dangereuses pour le monde entier. 

(suite…)

Bohemian Rhapsody

Attendu avec impatience et appréhension par les fans du groupe Queen, Bohemian Rhapsody a connu de nombreux problèmes lors de sa fabrication. Le réalisateur Bryan Singer a notamment claqué la porte avant la fin du tournage, laissant à Dexter Fletcher (à qui on doit le très chouette Eddie The Eagle) le soin de terminer le long-métrage (même si c’est le nom de Brian Singer qui figure au générique). Il ne restait plus qu’à découvrir ce film en espérant que ces changements soient invisibles aux yeux des spectateurs. Résultat mitigé. (suite…)

Papillon

Inspiré de faits réels, Papillon raconte la folle évasion d’Henri Charrière, un voleur du Paris des années 1930 condamné à la prison à perpétuité pour un meurtre qu’il n’a pas commis. Il sera envoyé dans un bagne en Guyane française, perdu en pleine jungle, d’où il tentera à plusieurs reprises de s’échapper avec l’aide de Louis Dega, un célèbre faussaire. Il s’agit d’un remake du film de 1973, lui-même adapté de l’autobiographie de Charrière, surnommé Papillon à cause du tatouage qu’il abordait sur le torse. Cette version de 2017 est signée du réalisateur danois Michael Noer avec Charlie Hunnam dans le rôle-titre et Rami Malek dans celui de Dega. Malgré une histoire palpitante, la déception est tout de même au rendez-vous à la fin de la projection. (suite…)