russell crowe

Boy Erased

En plus d’être un acteur confirmé, Joel Edgerton commence progressivement à se tourner vers une carrière de réalisateur. Après The Gift en 2015, son nouveau projet, Boy Erased, est l’adaptation des mémoires éponymes de Garrad Conley qui raconte comment Jared, un jeune homme homosexuel, a été forcé par ses parents de suivre une thérapie de conversion censée le rendre hétérosexuel. Malgré un casting de choix (Lucas Hedges dans le rôle du fils, Nicole Kidman et Russell Crowe interprètent ses parents), le film est une déception. (suite…)

The Mummy

Encore un reboot – où est donc passée l’originalité à Hollywood ? Cela devient pénible, en particulier lorsque le résultat est aussi catastrophique que celui de The Mummy. Le film est censé relancer la franchise d’Universal Pictures, née dans les années 1920, consacrée aux monstres. Avant de retrouver Frankenstein, Dracula et les autres, le Dark Universe nous est ainsi introduit par le biais de la Momie. Le film raconte comment Nick Morton, un soldat américain incarné par Tom Cruise, découvre un étrange tombeau égyptien alors qu’il se trouve en mission en Irak. Le sarcophage présent dans la tombe est celui de la princesse égyptienne Ahmanet, qui a vendu son âme au Dieu du mal… (suite…)

The Nice Guys

The Nice Guys

Dans les années 70 à Los Angeles, deux détectives privés, Jackson Healy (Russell Crowe) et Holland March (Ryan Gosling) s’associent pour retrouver une jeune fille menacée par des malfrats. Au fil de leur enquête, ils mettront à jour une conspiration plus importante impliquant notamment des personnalités haut placées.

Présenté Hors Compétition au Festival de Cannes, The Nice Guys est le buddy movie par excellence. Cette comédie policière au ton décalé repose principalement sur son duo de détectives aux méthodes bien différentes. Les deux compères nous offrent d’ailleurs une série de scènes absolument hilarantes grâce à une écriture maitrisée. Russell Crowe et Ryan Gosling y sont pour beaucoup et leur alchimie prend rapidement. (suite…)

Noah

Noah

Un peu à la manière de Pompeii, le simple titre du film en dit long sur l’histoire. Si la partie concernant le déluge ne casse pas des briques (les effets spéciaux sont vraiment moyens, et vu que tous les animaux sont en images de synthèse, nos yeux piquent assez souvent), l’histoire de la famille de Noah se révèle beaucoup plus intéressante et profonde. On se retrouve alors face à des scènes inattendues qui montrent que Noah est finalement (suite…)