steve carell

Vice

Après The Big Short dans lequel il revenait sur la crise des subprimes de 2008, le réalisateur et scénariste américain Adam McKay continue de nous présenter des faces cachées de l’histoire américaine récente en se consacrant cette fois à l’un des plus puissants hommes de l’ombre : Dick Cheney, vice-président de George W. Bush de 2001 à 2009. Vice nous emmène ainsi dans les coulisses du pouvoir américain, à la rencontre d’un homme à l’influence considérable qui a gravi les échelons discrètement jusqu’à la vice-présidence qui lui a permis de mener un président à la baguette. (suite…)

Beautiful Boy

Ceux qui me lisent régulièrement se rappellent peut-être de ma critique de Ben Is Back, publiée il y a quelques semaines, dans laquelle je vous expliquais que le film de Peter Hedges avait de nombreux points communs avec Beautiful Boy réalisé par Felix Van Groeningen. Les deux longs-métrages explorent en effet le sujet de l’addiction en mettant l’accent sur la relation entre un parent et son adolescent. J’évoquais entre autres la possibilité d’un ressenti différent suivant l’ordre de visionnage des deux films. Encore une fois, je ne cherche pas à comparer directement les deux œuvres (alors que c’est extrêmement tentant), mais je pense fortement que d’avoir vu Beautiful Boy avant Ben Is Back a eu une influence sur mon avis. Et histoire d’en être certaine, je suis même retournée voir Beautiful Boy au cinéma pour confirmer ma position. (suite…)

Welcome To Marwen

Deux ans après la grande déception que fut Allied, le réalisateur Robert Zemeckis (Forrest Gump, Back to the Future) revient avec Welcome To Marwen, un drame qui s’inspire de l’histoire vraie de Mark Hogancamp. Ancien illustrateur, Mark a été victime d’une grave agression qui lui a fait perdre une bonne partie de sa mémoire. Pour soulager son traumatisme et évacuer son mal-être, il passe désormais ses journées à mettre en scène et photographier des poupées dans un décor de village belge pendant la Seconde Guerre mondiale qu’il a créé dans son jardin. L’arrivée d’une nouvelle voisine va bouleverser son quotidien et il va devoir apprendre à affronter ses démons. (suite…)

Battle of the Sexes

Battle of the Sexes revient sur le fameux match de tennis de 1973 ayant opposé la joueuse américaine Billie Jean King à son homologue masculin Bobby Riggs.

Si la thématique du tennis est bien présente, elle sert surtout de prétexte pour parler du féminisme et de l’inégalité des sexes dans les années 1970. A cette époque, pour encore de nombreuses personnes (en majorité des hommes), la femme n’a sa place que dans une cuisine ou dans un lit. Imaginez alors ce que ça doit être dans le monde du sport ! Les commentaires misogynes et sexistes des journalistes sportifs font affreusement mal aux oreilles : difficile à croire que de telles choses ont pu être dites. (suite…)

The Big Short

The Big Short

De la finance pour les nuls !

Le film se concentre sur les prémisses de la crise des subprimes, ces emprunts à risque souvent basés sur un crédit hypothécaire, qui a été à l’origine de la crise financière qui a éclaté en 2007. Si, comme moi, vous n’avez absolument rien compris à cet événement, The Big Short est là pour vous l’expliquer. Il va surtout démontrer comment une poignée d’hommes avait prédit que le système financier allait s’effondrer. On est en 2005 quand Michael Burry (Christian Bale), manager de fonds, découvre que le marché de l’immobilier américain est très instable, notamment à cause des subprimes. Il tente alors le tout pour le tout et se met à parier contre les banques, comme d’autres protagonistes, alertés par ses prédictions. Il s’avère qu’ils avaient raison et que tout le monde avait été berné et manipulé par les banques. Une grosse bombe qui a eu des conséquences gravissimes dans le monde entier. (suite…)