still alice

Still Alice

Still Alice

Tout commence par un mot qu’Alice, 50 ans, ne retrouve plus lors d’une conférence. Puis elle est désorientée pendant un footing sur le campus universitaire où elle donne des cours. Perturbée par ces incidents, elle décide alors de voir un neurologue et le verdict est sans appel : Alice souffre d’une forme précoce de la maladie d’Alzeimer. Cette brillante linguiste va perdre petit à petit toutes ses habiletés à communiquer, à réfléchir, à se souvenir, tout en essayant de rester digne.

Sans artifice, le film raconte tout simplement le quotidien d’une triste réalité. Tout comme la famille d’Alice, le spectateur ne peut qu’être le témoin de cette descente aux enfers. On perçoit les ravages de cette maladie qui ne touche pas uniquement le patient mais également (suite…)