timothée chalamet

Little Women

2020 ne pouvait pas mieux commencer puisque la première séance de cette nouvelle décennie a été consacrée à Little Women, adapté du célèbre roman de Louisa May Alcott (connu en français sous le titre des Quatre Filles du Docteur March), revu par l’actrice et réalisatrice américaine Greta Gerwig (Lady Bird). Je sais que je suis la première à me plaindre de la quantité astronomique de remakes, reboots, sequels et spinoffs qu’on nous propose, mais j’avoue que cette nouvelle adaptation avait absolument tout pour me plaire : une histoire intemporelle avec des personnages féminins attachants, une réalisatrice en vogue et surtout, un casting tout simplement grandiose. Sans surprise, le film est une belle réussite. (suite…)

The King

Netflix nous gâte en cette fin d’année et avant de découvrir The Irishman de Martin Scorsese, la plateforme a mis en ligne The King, réalisé par le cinéaste australien David Michôd. S’inspirant librement des pièces de Shakespeare Henry IV et Henry V (mais en n’utilisant pas ses textes), le film raconte l’accès au trône et les premières années du règne du jeune roi d’Angleterre Henry V. Ce dernier hérite d’un royaume divisé et en proie à la guerre civile qu’il tente d’apaiser. Il devra très vite faire ses preuves et montrer à ses sujets qu’il est digne de la couronne, en partant notamment en guerre contre la France. (suite…)

A Rainy Day in New York

A Rainy Day In New York a bien failli ne jamais sortir en salles à cause de toute la polémique autour de Woody Allen (je ne vais pas relancer l’éternel débat). Cela aurait toutefois été dommage de passer à côté de ce long-métrage qui, même s’il est probablement mineur dans la filmographie du réalisateur, reste tout à fait plaisant à suivre. Comme son titre l’indique, le film raconte la journée de deux universitaires qui se rendent à la Grande Pomme le temps d’un week-end. Étudiante en journalisme, Ashleigh a l’occasion d’interviewer un réalisateur, tandis que son petit-ami Gatsby flâne dans les rues new-yorkaises en attendant de la rejoindre pour lui faire visiter la ville. Bien entendu, rien ne va se passer comme prévu. (suite…)

Beautiful Boy

Ceux qui me lisent régulièrement se rappellent peut-être de ma critique de Ben Is Back, publiée il y a quelques semaines, dans laquelle je vous expliquais que le film de Peter Hedges avait de nombreux points communs avec Beautiful Boy réalisé par Felix Van Groeningen. Les deux longs-métrages explorent en effet le sujet de l’addiction en mettant l’accent sur la relation entre un parent et son adolescent. J’évoquais entre autres la possibilité d’un ressenti différent suivant l’ordre de visionnage des deux films. Encore une fois, je ne cherche pas à comparer directement les deux œuvres (alors que c’est extrêmement tentant), mais je pense fortement que d’avoir vu Beautiful Boy avant Ben Is Back a eu une influence sur mon avis. Et histoire d’en être certaine, je suis même retournée voir Beautiful Boy au cinéma pour confirmer ma position. (suite…)

Hostiles

Genre emblématique du cinéma, le western continue de fasciner encore et toujours, si bien que quasiment chaque année, de nouveaux réalisateurs tentent de nous insuffler leurs visions du Far West. Le dernier en date s’appelle Scott Cooper qui nous livre le très réussi Hostiles. Le film se situe en 1892 et suit un capitaine de l’armée américaine qui doit escorter à contrecœur un chef Cheyenne et sa famille dans une réserve. En chemin, ils rencontrent une femme dont la famille vient de se faire décimer par une tribu Comanche. La route risque d’être longue et semée d’embûches… (suite…)

Lady Bird

Christine McPherson, qui préfère qu’on l’appelle Lady Bird, est en dernière année d’un lycée catholique de Sacramento. Elle rêve secrètement de poursuivre des études dans une grande université de la côte Est. Mais sa famille a des problèmes financiers qui pourraient bien compromettre ses plans…

Ecrit et réalisé par Greta Gerwig, qui se serait inspirée de sa propre histoire, Lady Bird a déjà remporté de nombreux prix dans plusieurs cérémonies et a même battu des records de notes sur le célèbre site Rotten Tomatoes. Ces récompenses sont-elles pour autant méritées ? (suite…)

Call Me By Your Name

J’ai eu la chance de voir Call Me By Your Name au Festival du Film de Zurich en septembre dernier et autant vous dire que le coup de cœur fut énorme. Le film, réalisé par Luca Guadagnino, ne m’a pas quittée depuis et j’attendais impatiemment sa sortie officielle pour pouvoir partager cette critique, dans l’espoir qu’elle donne envie au plus grand nombre de se rendre dans les salles pour voir ce petit bijou.

L’histoire se déroule pendant l’été 1983 dans le nord de l’Italie. Un jeune homme nommé Elio rencontre Oliver, un universitaire qui vient passer l’été dans la maison familiale. Les deux hommes vont tomber sous le charme l’un de l’autre… (suite…)