tom hiddleston

Avengers : Infinity War

Avengers : Infinity War est l’aboutissement de dix ans de cinéma pour Marvel et, une chose est sûre, ce dix-neuvième long-métrage est celui de tous les superlatifs, que ce soit en matière de budget ou de super-héros à l’écran, tous sont réunis pour vaincre l’horrible Thanos qui veut mettre la main sur les pierres de l’infinité afin de réduire une bonne partie de l’univers à néant. Je n’en dirai pas plus concernant l’intrigue, vous pouvez donc continuer la lecture de cette critique sans risque de vous faire spoiler. Et je vous rappelle que je ne suis pas une fan assidue des films estampillés Marvel, mais que je reconnais et j’admire la puissance du Marvel Cinematic Universe dans le paysage audiovisuel. Cet Infinity War est-il néanmoins à la hauteur des attentes ? Est-ce le meilleur film de super-héros de tous les temps ? (suite…)

Kong : Skull Island

Dans les années 1970, un groupe d’explorateurs se rend sur une île inconnue du Pacifique. Ils ne savent pas encore qu’ils vont rencontrer un certain King Kong…

Il aura fallu attendre moins de douze ans pour voir à nouveau le gigantesque singe s’emparer du grand écran. Pas de New York à l’horizon : cet énième remake choisit de centrer son action sur une île perdue du Pacifique en pleine guerre froide. Une île sur laquelle vivent des créatures hors-normes qui seront dérangées par l’arrivée de ce groupe d’aventuriers. Ne cherchez pas plus loin au niveau de l’histoire : c’est le calme plat. (suite…)

Our Kind of Traitor

Our Kind of Traitor

Adapté du roman d’espionnage écrit par John le Carré et publié en 2011, Our Kind of Trator retrace la rencontre improbable entre Perry, un professeur anglais en vacances au Maroc avec sa femme, et Dima, un membre de la mafia russe. Ce dernier demande à Perry de transmettre une clé USB aux services secrets britanniques (le MI-5) lorsqu’il rentrera à Londres. En accomplissant ce geste, Perry ne se doute probablement pas que sa vie va basculer…

Si le film commence plutôt bien, il ne parvient pas à combler nos attentes et ressemble au final davantage à un téléfilm du dimanche soir qu’à un grand film d’espionnage. On est face à un scénario beaucoup trop prévisible et à un manque cruel de suspense – le comble pour un film de ce genre ! On attend constamment des rebondissements qui n’arrivent jamais. (suite…)