The Dig

Adapté du roman éponyme et inspiré de faits réels, The Dig raconte l’histoire d’une riche veuve anglaise (Carey Mulligan) qui engage un terrassier (Ralph Fiennes) pour mener des fouilles sur son terrain, durant le printemps et l’été 1939. Le trésor qu’ils vont découvrir engendrera des tensions au sein des diverses institutions qui voudront s’approprier le butin, tandis que la menace d’une nouvelle guerre mondiale plane sur l’Angleterre.

Distribué par Netflix, The Dig fait partie de ces petits period dramas que j’affectionne particulièrement. Sans prétention, le long-métrage réalisé par Simon Stone se suit donc avec un certain plaisir et raconte comment la découverte d’une très ancienne sépulture va bouleverser le quotidien des personnages. Ces derniers peuvent compter sur les solides interprétations des acteurs qui portent véritablement le film sur leurs épaules. Le duo Carey Mulligan-Ralph Fiennes vaut notamment le détour : l’amitié sincère qui s’installera au fur et à mesure entre eux, est assez touchante. Il faut dire que je me serais presque contentée du destin de ces deux personnages, mais ils sont rejoints en deuxième partie du film par d’autres protagonistes qui vont s’investir dans les fouilles. Parmi eux, celui de Lily James (qui est décidément dans TOUS les period dramas anglais) qui joue une jeune archéologue n’est peut-être pas celui dont l’écriture est la plus subtile (l’auteur du roman dont est inspiré le film est en fait le neveu de cette archéologue… d’où l’importance de son rôle dans cette histoire). Mais peu importe, le parcours de son personnage permet d’explorer d’autres thématiques.

Même si des petites erreurs historiques se sont glissées dans l’adaptation (merci Internet), le propos reste dans l’ensemble très convaincant. Et surtout, il s’agit bien plus que d’une histoire de fouilles archéologiques. Le film permet en effet de tisser des liens entre passé, présent et futur avec, en plus, la guerre qui approche et qui risque de tout remettre en cause. Alors certes, le long-métrage prend son temps et ne révolutionnera pas le septième art d’un point de vue visuel, mais les plans sur la vaste campagne anglaise suffisent amplement à nous faire voyager.

En bref, The Dig est un très joli petit film, sans prétention et porté par d’excellentes performances. A voir !

 

+ : Carey Mulligan et Ralph Fiennes

 : un rythme en dents de scie

LA scène : la « croisière » vers les étoiles

  • Note : 4 / 5

 

La bande-annonce :

 

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.