Don’t Look Up

Ayant plutôt apprécié le style de The Big Short et Vice, je me réjouissais de voir le nouveau film d’Adam McKay et son nouveau projet, intitulé Don’t Look Up, est une jolie réussite, en particulier si l’on est sensible à l’écriture du réalisateur. Le long-métrage au casting démentiel raconte l’histoire de deux scientifiques qui découvrent qu’une comète va frapper et détruire la Terre dans six mois. Alors qu’ils l’annoncent à la Maison Blanche et aux médias, personne ne semble prendre la menace au sérieux et les scientifiques vont tout faire pour que cela change rapidement.

Véritable satire de notre monde actuel, Don’t Look Up passe en revue tous les travers de notre société, où le paraitre prédomine et où les réseaux sociaux prennent une ampleur considérable. Parfois poussée à l’extrême, l’écriture des personnages frôle la caricature sans jamais toutefois tomber dans le ridicule. A l’image de ces deux scientifiques, on s’insurge devant le manque d’action de la part de la Présidente des Etats-Unis qui ne pense qu’à sa réélection et devant la superficialité du duo de journalistes d’une matinale américaine qui ne font que survoler les informations.

Si l’on peut reprocher au film quelques répétitions, ainsi qu’un rythme qui bat parfois de l’aile (le long-métrage dépasse les deux heures), le danger provoqué par l’arrivée imminente de la comète parvient tout de même à maintenir notre intérêt. Il faut dire qu’Adam McKay a su parfaitement s’entourer et qu’avec une pléthore de comédiens de ce rang, il paraissait difficile de rater la cible. Le duo principal Leonardo DiCaprio/Jennifer Lawrence fonctionne du tonnerre et les deux acteurs se complètent à merveille. Leurs rencontres avec les autres personnages font mouche, notamment lorsqu’ils se trouvent face à Meryl Streep en Présidente ou Cate Blanchett en journaliste ultra-lisse. Et je ne vais pas bouder mon plaisir de voir Timothée Chalamet, même si ce n’est seulement que pour quelques scènes (il a quand même une des meilleures blagues du film).

Avec ce sujet et ce ton, Don’t Look Up sort donc un peu des sentiers battus et fait du bien dans le paysage audiovisuel actuel. Et même si le long-métrage est distribué par Netflix et disponible sur la plateforme dès le 24 décembre (joli cadeau de Noël), la séance sur grand écran valait carrément le déplacement.

+ : le casting

 : un peu long

LA scène : la première interview TV

  • Note : 4,25 / 5

La bande-annonce :

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.