12 Years A Slave

12 years a slave

Comment passer du rêve au cauchemar en quelques heures ? C’est ce qu’il va se passer pour cet homme noir, libre, qui va se retrouver esclave et être obligé de servir des hommes blancs. Nous suivons son parcours tout au long du film et comme lui, nous sommes emprisonnés, sans pouvoir nous évader. Le film aborde de nombreux types de violences : violence physique, morale, violence dans de l’action, violence dans de l’inaction. L’esclavagisme est un thème sensible dans l’histoire des Etats-Unis mais il est traité de façon réaliste, ce qui le rend encore plus effrayant. Par contre, un aspect mal exploité est l’évolution du temps : à part quelques indices, les fameuses 12 années sont mal représentées.
Le casting est magistral, surtout dans les seconds rôles : Lupita Nyong’o est incroyable, Fassbender est terrifiant (plaisir de voir Benedict Cumberbatch aussi 🙂 ).
Les scènes calmes et lentes permettent aux personnages ainsi qu’aux spectateurs de souffler un peu avant d’affronter la dure loi de la vie d’esclave aux Etats-Unis du XIXe siècle.

+ : la justesse des acteurs
: notion du temps mal exploitée
LA scène : Lupita qui se fait fouetter par Fassbender

  • Note : 4 / 5

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.