Nocturnal Animals

nocturnal-animals

Susan, galeriste à Los Angeles, reçoit un jour un livre écrit par son ex-mari, Edward, qu’elle n’a pas revu depuis des années. Contre toute attente, la lecture du roman va bouleverser sa vie et réveiller ses souvenirs de jeunesse…

Premier film de 2017 et première bonne surprise ! Le film nous propose de suivre deux histoires en parallèle : celle de Susan, dans le monde réel, qui lit le roman et celle du roman, qui décrit les vacances d’une famille qui tournent mal. On comprend très rapidement que les deux histoires sont liées : Edward dit s’être inspiré de la relation qu’il a eue avec Susan pour écrire ce livre. Le spectateur s’engage alors dans une chasse aux indices afin de comprendre cette immense métaphore de leur histoire d’amour. Le scénario est prenant : l’intrigue du roman est un vrai thriller texan avec de la tension, du suspense et de la violence, le tout dans des tons chauds. En comparaison, l’univers de Susan parait beaucoup plus froid et artificiel. Puisqu’elle ne commente jamais ce qu’elle lit, on ne découvre ses réactions au fil de la lecture qu’avec son regard, à la fois surpris, intense et choqué. Pas de doute, Edward semble avoir touché un point sensible mais lequel ? Certains pourront reprocher au film un manque de clarté et de réponses mais après tout, ce mystère rendra les discussions d’après-film encore plus intéressantes.

Le réalisateur Tom Ford venant du milieu du stylisme, c’est tout naturellement que le film se dote d’une esthétique très soignée et très travaillée. Il y a souvent des parallèles (images, sons, couleurs) entre les scènes du roman et celles de Susan qui ne font alors qu’accentuer le rapprochement et la similitude entre les deux histoires. Pour être honnête, un deuxième visionnage serait presque nécessaire afin d’apprécier encore mieux toutes les subtilités sonores, visuelles et scénaristiques.

Le casting est totalement à la hauteur des attentes. Amy Adams est sublime et joue à merveille la femme un peu rigide (un rôle assez éloigné de celui qu’elle avait dans Arrival) mais sa performance est quelque peu éclipsée par celle de Jake Gyllenhaal. Encore une fois, l’acteur américain nous prouve qu’il est l’un des meilleurs de sa génération. Sa justesse est tout simplement impressionnante. Aaron Taylor-Johnson marque également les esprits en jouant un homme violant et arrogant qui fait froid dans le dos. Michael Shannon est aussi très bon en flic texan à l’accent bien poussé. Michael Sheen, Laura Linney, Jena Malone et Armie Hammer complètent le casting : même les seconds rôles ont la classe.

Bien raconté, bien interprété et assez bien équilibré, Nocturnal Animals marquera sûrement les esprits. Si 2017 continue sur cette lancée, l’année s’annonce prometteuse !

 

+ : la métaphore géante et le casting (Jake Gyllenhaal en tête)

 : il manque des réactions plus concrètes de la part de Susan – son histoire est un peu moins intéressante

LA scène : une des confrontations Jake Gyllenhaal – Aaron Taylor-Johnson

  • Note : 4,25 / 5

 

 

 

13 commentaires

      1. Je pense qu’au-delà de ma critique, je vais consacrer une article d’interprétation au film car il y a pas mal de choses intéressantes à en dire. La vidéo est un excellent condensé mais il y a d’autres éléments qui me sont venus à l’issue du final. 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.