The Lion King

On s’en doutait fortement : 2019 sera vraisemblablement l’année de tous les records pour Disney. Alors qu’Avengers : Endgame vient tout juste de dépasser les recettes d’Avatar (grâce à de nombreuses ressorties) et en attendant la sortie du prochain Star Wars, le studio de Mickey a également une grande chance de pulvériser le box-office cet été avec The Lion King. Il s’agit du remake du classique de Disney sorti en 1994, un des films d’animation les plus populaires et les plus appréciés du public et de la critique. Si tous les ingrédients semblent réunis pour que le succès soit au rendez-vous, le film est-il pour autant à la hauteur des attentes ?

Comme le laissait présager la première bande-annonce, cette version de 2019 est tout simplement la copie conforme du dessin animé et, personnellement, ce procédé commence à m’énerver car je n’y vois pas d’autres raisons que le profit pour Disney. Alors certes, le film est doté d’une technique absolument impressionnante et totalement irréprochable, mais je ne comprends pas qu’on ne la mette pas au service d’une histoire originale. Tout est calculé pour que le long-métrage explose les records, mais avec une prise de risque équivalente à zéro : les plans sont presque tous identiques, les dialogues aussi. Seules une-deux scènes ont été rajoutées pour étendre la durée du long-métrage mais sinon, la trame narrative est exactement la même. Pourquoi ne pas saisir l’occasion pour procéder à une réécriture de certaines scènes (je pense notamment aux retrouvailles de Simba et Nala qui auraient mérité d’être approchées d’une autre manière) ou tout simplement pour changer un peu la mise en scène pour ne pas avoir cette horrible impression de déjà-vu ?

Bien entendu, le long-métrage n’est absolument pas une catastrophe. Comme expliqué plus haut, la technique est tout simplement hallucinante. Le réalisateur John Favreau nous en avait déjà présenté les bases lors du live action de Jungle Book, mais le résultat du Lion King dépasse les attentes. On frôle le réalisme comme jamais et rarement les effets spéciaux n’avaient aussi bien représenté des animaux. Mais cette technique a un défaut majeur pour cette histoire en particulier : le manque d’anthropomorphisme. En effet, les animaux perdent les caractéristiques humaines présentes dans le dessin animé, ce qui a pour conséquence de diminuer leurs expressions faciales et donc de réduire un peu l’impact émotionnel. Pour compenser cela, la sublime musique de Hans Zimmer acquiert une place encore plus prépondérante que dans le dessin animé et ce sont ses thèmes phares qui sont chargés de renforcer les émotions ; mais ce procédé ne parvient pas toujours à surpasser la puissance que nous transmettaient certains visages des personnages (j’ai trouvé la mort de Mufasa moins forte émotionnellement que dans le dessin animé par exemple).

De la même manière, la scène de la chanson Be Prepared a perdu sa force et son imagerie totalitaire pour devenir quelque chose de beaucoup plus soft. Si le design du personnage n’a pas toute la fourberie du dessin animé, Chiwetel Ejiofor délivre tout de même une prestation honorable en Scar (mais quand même en dessous de Jeremy Irons). Donald Glover est également très convainquant en Simba. De manière générale, le casting vocal de cette version 2019 a été plutôt bien choisi et certaines nouvelles vannes plutôt sympathiques ont été probablement soufflées par les comédiens incarnant Zazu, Timon et Pumba (respectivement John Oliver, Billy Eichner et Seth Rogen). Le phacochère et la mangouste sont d’ailleurs la bonne surprise du film tant la dynamique du duo fonctionne à merveille.

En revanche, si on ne peut rien reprocher à son jeu, Beyoncé a certainement forcé la main pour avoir le droit à sa propre chanson dans le film. Et soyons honnête, Spirit n’a tout simplement pas sa place dans le long-métrage : la chanson ne colle pas à l’ambiance à cause de ses sonorités R&B, en plus de se trouver à un moment où la musique de Hans Zimmer devrait avoir un rôle crucial. Vous me direz qu’on ne l’entend que trente secondes mais c’est une nouvelle preuve que Disney cherche le succès avant la qualité : tout le monde entend cette chanson (alors qu’elle aurait simplement pu figurer au générique), Beyoncé en profite pour faire un album et The Lion King part dans la course aux Oscars avec une chanson originale… vous voyez où je veux en venir.

Pour terminer, je pense que la plupart des spectateurs seront certainement conquis par cette version et que la vague de nostalgie sera plus forte que tous les éléments cités plus haut. Pour ma part, il m’est compliqué d’en faire la critique sans mettre de côté la version de 1994 et sans analyser tout ce qu’il y a autour. La séance n’était pas catastrophique mais elle n’a jamais atteint le niveau de magie du dessin animé. Je serais néanmoins très curieuse de connaître l’avis des (rares) personnes qui vont découvrir cette magnifique histoire au travers de ce remake.

 

+ : la technique

 : copie conforme du dessin animé

LA scène : The Circle of Life

  • Note : 3 / 5

 

La bande-annonce :

 

Publicités

5 commentaires

  1. Personnellement, comme je l’écrivais sur mon blog, j’ai bien aimé, même si c’est un remake. Je pense que d’abord, ça permet à une génération de connaître le film, ils n’ont forcément regardé le dessin animé et comme ils grandissent avec des films et des dessins animés en 3D, le côté crayon peuvent les rebuter. Ensuite, je trouve que cette nouvelle version apporte davantage de dramatisme et de sérieux, que c’est peut-être moins drôle et moins naïf que le dessin animé, mais le réalisme assumé et souhaité a apporté des obstacles. Je suis par contre en effet déçu de la chanson Soyez prêtes…

    Aimé par 1 personne

    1. Justement, je suis curieuse de connaître l’avis de personnes qui découvrent cette histoire au travers de la version de 2019. J’ai l’impression que tout le monde a vu ce dessin animé, même la nouvelle génération car il fait partie des films cultes pour les parents.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.