50 Shades of Grey

50 Shades of Grey

C’est probablement le film le plus attendu de ce début d’année. Alors… verdict ?

On ne va pas se voiler la face, le résultat ne vole pas bien haut. Pas de scénario, pas de tension, pas d’érotisme (et oui), bref, on ne retient pas grand-chose. Alors oui, chacun peut se rincer l’œil quelques instants devant les formes de Dakota Johnson ou de Jamie Dornan, mais c’est tout.

Les lecteurs (?) et les nombreuses lectrices seront déçus de ne pas retrouver tout ce qui leur était cher dans le roman. On perd les pensées d’Anastasia, le roman étant raconté à la première personne, et sa constante hésitation concernant la signature du contrat impliquant le SM. Parlons-en justement de ce fameux SM : il est quasi inexistant, souvent suggéré sans trop en montrer… alors pourquoi adapter un roman si c’est pour ne pas exploiter cet aspect ? (Money money money !). Le film n’avait pas besoin de devenir un porno mais il aurait peut-être fallu y intégrer plus de sensualité et de sexualité ; certaines séries (« Game of Thrones » en tête) n’hésitent pas à trop en montrer, même si cela n’apporte rien au scénario. On a également des films comme « Shame » qui sont beaucoup plus crus que celui-ci.

Si on tente d’aborder le scénario, on touche le vide. En fait, il s’agit d’une longue scène d’exposition servant donc à introduire les personnages. La fin laisse bien évidemment la porte grande ouverte aux suites (encore 2 tomes… en espérant que les studios ne succombent pas à l’envie de partager le dernier ouvrage en deux films). Youpi. On se réjouit déjà. Quant aux acteurs, on ne les sent pas vraiment passionnés par leurs rôles : Dakota Johnson est assez fade et niaise, Jamie Dornan s’en sort un peu mieux mais le personnage de Christian Grey est tellement antipathique qu’on en vient à le détester. A ce propos, si vous êtes fans de Jamie Dornan, plongez-vous dans la série « The Fall », elle en vaut la peine. Reste quelques touches d’humour qui nous font sourire quelques fois. La BO n’est également pas trop mal réussie, mais parfois trop présente dans certaines scènes.

Le film pourra satisfaire la lectrice assidue qui, au final, n’en attend peut-être pas grand-chose. Pour les autres, on passera notre tour.

+ : quelques touches d’humour
: fade, trop lisse, sans scénario
LA scène : celle de l’ascenseur

  • Note : 1 / 5

7 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.