Rogue One : A Star Wars Story

rogue-one

Cela risque de devenir une tradition : terminer l’année avec un nouvel épisode de Star Wars. Depuis que Disney a racheté la compagnie de George Lucas « Lucasfilm », le studio aux grandes oreilles prévoie effectivement de sortir un film estampillé « Star Wars » par an jusqu’en 2020 (au moins). Si l’année passée, une nouvelle trilogie avait vu le jour avec l’épisode VII : The Force Awakens, le film de 2016 est plutôt un spin-off : il se situe en effet entre les épisodes III et IV de la saga et raconte comment des membres de l’Alliance Rebelle vont dérober les plans de l’Etoile de la Mort (Death Star), l’arme de destruction massive de l’Empire.

Comme déjà précisé dans ma critique de The Force Awakens, je ne suis pas une fan absolue de l’univers Star Wars, ni une spécialiste. Je pense toutefois qu’il est nécessaire d’avoir un minimum de connaissances pour comprendre tous les enjeux de ce spin-off (j’étais un peu perdue au départ). Mais paradoxalement, si vous connaissez l’univers, vous savez comment le film va se terminer et c’est là un des gros soucis de Rogue One : le scénario manque cruellement de suspense. Pire, on n’est pas à l’abri que l’ennui nous guette dans la première partie qui tire vraiment en longueur : certes, il faut du temps pour replacer l’histoire dans son contexte et présenter les nouveaux personnages (qui sont d’ailleurs assez nombreux) mais le récit ne gagne en intérêt que dans la deuxième partie, beaucoup plus physique et brutale. Peut-être que le rythme du film aurait été amélioré avec une vingtaine de minutes en moins (il dure 2h13).

Si le scénario n’est pas éblouissant, les effets spéciaux le sont totalement. Comme pour The Force Awakens, on a encore le droit à des plans assez hallucinants et grandioses qui méritent le déplacement à eux-seuls (la fin est magnifique). De même, la mise en scène de Gareth Edwards est plutôt bien fichue notamment dans toute la deuxième partie qui se transforme véritablement en un film de guerre. Si le sujet semble plus sombre, l’humour est tout de même présent en petites touches grâce au nouveau robot K-2SO. Les fans seront également ravis d’apercevoir quelques figures bien connues au travers de cameos (on ne va pas dire lesquels, surprise !).

Finalement, en ce qui concerne les acteurs, on peut se ravir de voir que le studio décide de miser sur des quasi-inconnus, à part Forest Whitaker, Mads Mikkelsen et bien sûr Felicity Jones (qu’on a pu voir dans The Theory of Everything ou encore dans Inferno). Bien que j’adore cette actrice, j’émets quand même quelques réserves à propos de son jeu : je l’ai trouvée presque trop en retrait alors qu’on cherche à la placer au centre de la rébellion. C’est bien de mettre une héroïne badass au premier plan mais si ses partenaires masculins (Diego Luna, Donnie Yen, Jiang Wen, Riz Ahmed), lui font un peu d’ombre, comme c’est le cas ici, cela n’en vaut pas trop la peine. Difficile cependant de savoir si c’est un problème d’écriture du personnage ou le jeu de l’actrice. Quant au reste du casting, il s’en sort plutôt bien même si les personnages ne sont pas aussi charismatiques que ceux présentés dans The Force Awakens.

En bref, un divertissement assez efficace qui satisfera les adeptes de l’univers. Les autres ne trouveront rien de bien transcendant.

 

+ : bonne mise en scène et bons effets spéciaux

 : problème d’écriture, manque de suspense

LA scène : la fin, forcément.

  • Note : 3,25 / 5

 

 

 

14 commentaires

  1. Je partage ton avis, mais je suis moins enthousiaste quand même. Je trouve l’héroïne hyper pauvre, alors que son histoire est très intéressante, et ses liens avec la rébellion auraient mérité d’être plus étoffés. Elle se fait totalement absorber par les autres personnages secondaires. Je ne me suis attachée à aucun personnage dans ce film, et je me fichais totalement de leur sort.
    Les caméos sont effectivement sympa, mais ajoutent au côté fan fiction quand même…
    Et je n’ai pas aimé K-2 : il est tellement convenu de faire des droïdes drôles maintenant qu’il m’a soulé en fait…
    Bref, j’ai été très déçue !
    Mais effectivement quelques plans sont bien « nostalgiques » dans le sens où ils sont filmés comme dans les vieux Star Wars, à l’intérieur du cockpit avec des effets 3D hyper fun. J’ai bien aimé le look 70’s des acteurs aussi !

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends ta déception. J’ai aussi été vraiment déçue par l’héroïne qui manque vraiment de caractère. Pour K-2, j’ai eu la même réflexion que toi au départ: super, on a encore donné des répliques drôles à un robot… bravo l’originalité. Mais je dois dire que certaines étaient vraiment bien sorties. Après, ils auraient pu en faire totalement autre chose, je suis d’accord. J’ai vu aussi qu’il y avait eu des reshoots de dernières minutes et c’est peut-être là que le film s’est perdu. C’est difficile de contenter tout le monde, surtout quand on s’attaque à un monstre comme Star Wars !

      Aimé par 1 personne

  2. Du coup, je l’ai vu deux fois : une en VO et l’autre en VF. La première fois a été assez difficile car je n’avais pas réussi à m’attacher aux personnages et je me suis franchement ennuyée pendant les deux premiers tiers du film. Heureusement, pour la seconde fois, ça allait mieux, j’ai mieux compris les tenants et aboutissants du film et du coup, c’est passé tout seul. Je suis d’accord avec toi la dernière partie est explosive et rattrape le reste. En comparaison de l’épisode VII, je le trouve néanmoins plus abouti, mieux écrit et surtout original.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.